Rapport Annuel 2020 en bref

Lors de l’Assemblée Générale Annuelle de l’Accueil Bonneau, le 24 mars dernier, nous avons présenté notre Rapport Annuel 2020. Voici pour vous les faits saillants qui ressortent de ce rapport. 

Chaque année est marquée par un événement qui nous fait davantage prendre conscience de l’importance de notre travail auprès des personnes en situation ou à risque d’itinérance à Montréal. Sans conteste, la COVID-19 a radicalement bouleversé et changé nos approches et notre façon de travailler. Mais la pandémie nous a aussi permis de tester de nouvelles méthodes, d’améliorer nos services et de nous préparer pour l’avenir. 

Une année d’adaptation

L’Accueil Bonneau sert normalement plus de 200 000 repas par année à même sa salle à manger. Dès mars 2020, notre formule repas a pris un tout nouveau visage : la boîte à lunch. En 24 heures, nos équipes ont mis sur pied un service alimentaire extérieur efficace.

En novembre dernier, la halte-répit au Grand Quai du Port de Montréal a été ouverte avec deux semaines et demie de préavis. Plusieurs de nos services se sont déplacés dans ce vaste espace où les mesures sanitaires étaient respectées.

Une panoplie de services et d’activités

Malgré la situation difficile, nous avons pu continuer à offrir nos différents services :

  • Des repas de qualité
  • Un suivi psychosocial de nos usagers
  • Des soins de santé
  • Des ateliers d’art
  • Des interventions de milieu
  • Le vestiaire
  • La formation à l’emploi
  • Nos maisons d’hébergements et le projet PLM
  • Notre service de fiducie

Des activités, comme le miel de Bonneau, ont pu se poursuivre et connaître du succès. Aussi, en janvier 2020, nous avons eu le lancement de l’album Osmia, une création composée par les gars, dans notre local de musique, en partenariat avec la Ville de Montréal et l’UQAM. 

Un centre de jour repensé

Avec l’aide de nos partenaires, nous avons pu mettre sur pied un centre de jour repensé. Dès l’été 2020, nous avons offert les services de base tels que les douches, l’accès aux ordinateurs et au vestiaire, tout en respectant les règles sanitaires mises de l’avant par le gouvernement québécois. 

Le Grand Quai

Notre salle à manger étant jusqu’à ce jour fermée et notre centre de jour partiellement ouvert, nous savions que nous devions nous mobiliser rapidement pour trouver une solution afin d’accueillir les personnes dans le besoin pendant la saison hivernale. C’est ainsi qu’est née en novembre dernier la halte-répit au Grand Quai du Port de Montréal en partenariat avec la Ville de Montréal et le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. 

Grâce à une mobilisation sans précédent de la part de notre équipe et de nos partenaires, nous avons augmenté nos effectifs en un temps record et ainsi pu offrir un lieu d’accueil visité quotidiennement par 350 personnes par jour dont 5 % de femmes. Nous avons pu offrir une multitude de services :

  • Accompagnements pour l’accès aux logements
  • Réalisation de diverses consultations : soins infirmiers, psychosociaux, entre autres
  • Mise à disposition d’ordinateurs et de téléphones en libre-service
  • Animation d’ateliers d’art dirigés
  • Mise à disposition en libre-service de l’espace artistique
  • Organisation de clinique de vaccination contre la COVID-19

La halte-répit était ouverte tous les jours, de 8 h à 16 h. Ce projet prendra fin le 30 mai de cette année.

Des mesures sanitaires 

Nous avons dû prendre des mesures de sécurité exceptionnelles pour empêcher la propagation du virus dans nos résidences et au Centre de jour. Il a fallu que nous trouvions des solutions alternatives pour continuer à fournir nos services de base tels que le service de repas aux personnes en situation d’itinérance. À l’heure du bilan annuel, nous sommes fiers de pouvoir dire que nous n’avons pas baissé les bras et que nous avons continué sans relâche notre mission essentielle. Jusqu’à présent, l’Accueil Bonneau n’a pas eu d’éclosion de COVID-19.

Voici quelques mesures prises pour assurer que nos usagers reçoivent le service qu’ils méritent :

  • Plan complet de confinement/déconfinement avec protocoles par phases couleurs
  • Recrutement d’un chargé de projet COVID-19
  • Installation d’une station de lavage des mains et des toilettes extérieures
  • Service d’eau potable en libre-service
  • Livraison des repas à domicile dans nos résidences 
  • Embauche d’un employé dédié à temps plein à la désinfection des locaux et instruments
  • Distribution de repas chauds par la porte grâce à un système de barquettes scellées
  • Collaboration étroite de restaurateur et traiteur à la confection des boîtes à lunch

Un sondage auprès de nos usagers 

À l’Accueil Bonneau, nous avons analysé tous les programmes et les services dans le contexte changeant de l’itinérance. Nos usagers et nos résidents ont été sondés pour s’assurer que les services qu’on leur offrait menaient aux résultats attendus. 

Le sondage que nous avons réalisé nous réservait une très grande surprise. 59 % des répondants au sondage qui utilisent les services alimentaires de l’Accueil Bonneau ont répondu « non » à la question Êtes-vous sans domicile fixe ? Ce résultat indique un grave problème d’insécurité alimentaire, mais pas d’itinérance. La majorité d’entre eux (53 %) habitent dans un logement privé ou une maison de chambres individuelles, alors qu’environ 11 % sont des résidents de l’Accueil Bonneau. 

Ces informations nous aideront à reformuler notre offre de services alimentaires où on s’assure que les personnes sans domicile fixe aient accès aux repas de qualité de l’Accueil Bonneau, et pour ceux qui ont déjà un toit, nous trouverons de meilleures solutions où on peut socialiser, tout en acquérant des compétences et en ayant accès à de la nourriture suffisante et saine.

Les usagers nous ont aussi révélé les services et les ressources qu’ils recherchaient le plus. 

Les services :

  • Vestiaire : 79 % 
  • Coiffeur  : 54 %
  • Toilettes : 44 %
  • Salle de télé : 44 %
  • Douche : 38 %
  • Local d’art : 38 %
  • Salle de repos : 38 %
  • Ordinateurs : 33 %

Les ressources spécialisées :

  • Travailleur social et intervention toxico : 72 %
  • Infirmière : 67 %
  • Médecin : 40 %
  • Chiropraticien : 40 %
  • Podiatre : 31 %

Des services d’hébergement pour assurer la stabilité et l’intimité

L’Accueil Bonneau offre un accompagnement vers la stabilité résidentielle par le biais de solutions d’hébergement à moyen et long terme, à même ses trois maisons d’hébergement, le Projet Logement Montréal ou via le marché locatif privé.

En 2020, nous avons accompagné 279 personnes fragilisées ayant entamé une démarche vers la réinsertion sociale au sein de nos maisons, à travers le Projet Logement Montréal et en logement privé. 

États financiers

Malgré une année particulièrement difficile sur plusieurs fronts, nous sommes heureux de pouvoir vous présenter des résultats financiers solides. De nombreux facteurs externes ont contribué à des résultats meilleurs que prévu. Les subventions COVID-19 et la générosité de nos donateurs nous ont permis de couvrir les dépenses additionnelles liées à l’établissement des mesures sanitaires, l’achat des EPI (équipement de protection individuelle), l’aménagement des installations et l’embauche de personnel. Nous en sommes très reconnaissants.

Conclusion

L’année 2021 s’annonce difficile tant du point de vue de la santé publique que sur le plan économique. Cette réalité frappe encore plus durement ceux qui sont en situation d’itinérance. L’Accueil Bonneau, avec le soutien de sa Fondation, travaillera sans relâche à sortir le plus grand nombre de personnes de la rue, en leur permettant de se trouver un logement et de bénéficier d’un accompagnement pour leur réinsertion sociale.

Pour ceux et celles qui souhaitent en connaître davantage, vous pouvez consulter le rapport dans son entièreté en cliquant ici.